EXERCICES D’IMPROVISATION

(en cours d’écriture)

Voilà les exercices que je fais le plus souvent.

IMPROS MUETTES

Passer un à un dans la cage d’un lion endormi: il y a deux portes. Le lion est imaginaire.

Le dialogue: Action/réaction
Les comédiens expérimentent ce qu’est tout jeu: une partie de ping-pong. Un dialogue. A fait un geste à B qui répond, sans préméditer, par un autre geste. Les gestes doivent être dessinés: un début, une fin, dans l’espace à 3 dimensions. Ils sont destinés à l’autre, ce sont donc des propositions de jeu: donc clairs. 
– L’espace du plateau est entièrement occupé par les deux comédiens. Dans ce cas, y aller progressivement, commencer par une contrainte: l’unique «geste» possible est de se déplacer. Puis lorsque le dialogue est bien instauré, tous les gestes sont possibles.
– En ligne ou cercle: un comédien va au centre et fait un geste en direction d’un autre comédien qui lui répond en s’avançant. etc… 

Machines: Un thème.  Par exemple, si le thème est « la plage ». On crée une machine: A vient et fait une action gestuelle qu’il répète avec du son (onomatopé, bruitage, phrase très courte). B vient idem. C idem etc… On aboutit à une machine sonore et visuelle.

Tableaux: L’animateur donne un thème, par exemple : la jungle. À tour de rôle les participants doivent se placer les uns à côté des autres (en imitant des êtres ou des objets) pour créer un décor, un tableau.  Une fois tout le monde s’est placé en silence, l’animateur peut demander au « de bouger », tous les personnages prennent vie et s’animent dans le tableau.

Cinéma : Un petit groupe d’élèves vont s’asseoir sur des chaises  en ligne face public. Projection d’un film. horreur, western, documentaire, comédie, mélo, musical etc. 

Une action (balayer, lire, mettre ses chaussures, s’habiller, etc…) + rajout d’un sentiment: En colère, contre-coeur, avec espérance, joie, peur… ou en situation: redoutant ce qui va arriver, ayant peur de louper train, en séduisant, comme si c’était la dernière action avant de mourir…

Échelle d’émotion: face public ou en cercle, une émotion: joie, colère, mépris, amour etc… il s’agit de monter en intensité: niveau 0, 1 etc….

EN RAJOUTANT LA PAROLE

L’aventure rebondissante: Le comédien raconte un récit qui lui est arrivé. Le public lance, quand il veut, un mot que celui-ci doit immédiatement intégrer à son récit sans qu’il perde sa logique.

Promo d’un Objet.  Promouvoir un objet. Le « vendre »

Conflit objet: Chercher le conflit sans tomber dans le bavardage. Situations: Enfants maternelle/adultes au bureau/ vieillards hospice / des nobles / etc. 

Scène conflictuelle progressive: Deux acteurs sur scène ; l’un accuse l’autre. Un troisième intervient et accuse les deux comédiens, un quatrième intervient et accuse les trois autres etc…

Propositions de jeu à réalisation rapide : je t’adresse la parole alors que tu t’apprêtes à partir / je te demande de partir alors que tu veux rester etc.

IMPROS DE SITUATION

Les lieux: commencez par des impros totalement muettes. Puis, lorsque le groupe commence à acquérir les bases du jeu (l’écoute, le lâcher prise, être là, ne pas commenter etc.), on rajoutera la parole.
Conseil: commencez par la lune: double avantage: le corps va seulement travailler et en plus, au ralenti…. tout bénef !  Puis des lieux plus facile aux lieux plus saugrenus: un guichet, une file d’attente, un distributeur de billets, un aéroport, une salle d’attente, un musée, un supermarché, un cimetière, un parc d’attraction, une cantine, l’école, une plage, au ski, un lieu d’accident, un hôpital, une piscine, un ascenseur, une grotte, un aquarium, dans une bouche, sur un nuage, en enfer, etc.

Les couleurs: Chaque groupe reçoit une couleur, il s’agit de préparer une impro autour de la couleur en question.

Situations : • On frappe à la porte au milieu de la nuit • Une bombe vient d’exploser • Un ami m’a trahi • La porte est fermée à clef • Il manque une chaise • Il est trop tard •

L’adieu: Un ami très cher embarque sur un bateau pour aller très loin, à l’autre bout du monde, et on suppose qu’on ne le reverra  jamais. Au moment de son départ, on se précipite sur la jetée, pour lui adresser un dernier geste d’adieu.

Les exercices de style: A partir d’une histoire ou d’une scène, à la manière de – un reportage / déposition police / tribunal / conte de fée / film d’horreur / un poème / confession / documentaire TV / teaser / chanson etc.

Fortement recommandé car très pédagogique:

LES CONTRAINTES RAJOUTÉES

Le balai ou le ballon: Les improvisateurs disposent d’un seul balai ou un seul ballon. Celui qui le tient a la parole jusqu’à ce qu’il le lâche / qu’il le lance. Un autre doit le rattraper avant qu’il ne touche le sol et c’est alors lui qui a la parole. 

L’aparté, les comédiens s’adressent au public pendant une impro. Peut être réalisé sous forme de monologue au début d’une impro.

La méta impro
Je dis tout tout ce que je fais, ce que je pense. Cela fait travailler le sous-texte.

Retour vers les ressources pédagogiques