Une methode transformationnelle

QU’EST-CE QUE LA METHODE TRANSFORMATIONNELLE ©
EN PRISE DE PAROLE – ART ORATOIRE ?

Cette formation est unique.

Vous ne la trouverez nulle part ailleurs,
tout simplement parce qu’elle est le résultat de recherches
menées depuis plusieurs années
auprès de publics nombreux et très divers.

Elle allie un nombre important d’outils
lesquels prennent en compte la globalité de l’individu, corps et mental,
et arrive, grâce à ceux-ci, à amener n’importe qui
à son plein potentiel d’existence et d’expression.

Vous repartez avec une boîte à outils complète,
et une puissance de parole dont vous avez toujours rêvée.
Et… surtout vous devenez votre propre coach !

Pourquoi une méthode transformationnelle ?

Reconstruire les fondations: respiration centrale, ancrage, souffle, placement de la voix

Que diriez-vous d’un violoniste qui jouerait sans réviser son instrument ?
Il aura beau multiplier les cours, il sera toujours en-deçà de ses capacités.
Avec un violon mis à neuf, il en tirera une musique puissante, unique
car chacun de nous l’est !

« Prendre la parole, c’est prendre sa place« 

Toutes les formations de prise de parole s’appuient sur la posture: l’ancrage,
la respiration et la voix.

Parler, c’est dire: « Moi je ». C’est s’autoriser à prendre sa place.
Dans le monde, dans mon travail, dans les cercles de ma vie privée.

C’est s’aligner en son centre, sur son territoire.
Face à l’autre, lequel est sur son territoire aussi.

Où apprend-on à parler ?

L’apprentissage de la parole, de la place donc où le JE s’exprime,
se fait dans dans le plus jeune âge: dans le foyer familial.

Au départ de notre vie: un fabuleux organisme. Tout y est: respiration, voix, ancrage !

Visitez une maternité: les tout-petits naissent avec une respiration ventrale, une voix donc placée et d’une puissance extraordinaire !
Ils prennent la parole à tout bout de champ et sont dans une pleine expression de leur moi. « Moi je… », « Moi je… » Moi, Moi, Moi !
Aucun bébé, les premiers jours, n’est timide, ni réservé, ni introverti (sauf cas rares). Tournés au contraire vers l’extérieur, ils s’expriment à tout bout de champ, fortement et avec une aisance totale !

Un peu plus tard, les enfants ne cessent de sauter: ils ont la prescience que l’énergie vient des pieds, de l’ancrage et lorsqu’ils s’expriment, leur message traverse leur corps tout entier: ils incarnent leur parole. Ils utilisent à fond ce moteur-dynamo donnée par la nature: la région de l’abdomen

Petit à petit, ce fabuleux organisme va s’altérer…

Le centre remonte, vient se loger dans le thorax ou la tête. La respiration devient haute. Les jambes se vident. Nous flottons. La voix s’installe dans la gorge. Nous n’osons plus occuper notre territoire. Prendre entièrement notre place.

La parole, tout comme le dialogue, est entravée.

Comment le stress et la perte de confiance s’installent

Certains d’entre nous ingèrent des peurs extérieures. Les portent, soulageant l’autre de son fardeau: « Je prends sur moi ».
Certains se sont conformés: « Sois gentil. Fais plaisir à. Contente-moi ».

Certains ont ingéré des pressions et jugements extérieurs. Certains disent toujours oui, alignés depuis tout petit sur le désir de l’autre.

Certains ont eu leur place captée. Nous n’avons plus de sol sûr. Nous perdons confiance et assurance.

Les micro traumatismes peuvent arriver à tout âge. Ils nous déplacent. Nous arrachent de notre place, de l’endroit d’où la parole pleine, affirmative, joyeuse et rageuse à la fois, dit: « Moi-je ». Et: « Là où je suis, c’est moi ». Et pas toi.

L’autre pèse plus que nous. Projections, souci de bien faire. Peur du jugement de l’autre. Stress. Perfectionnisme. Pressions de toutes sortes. Je n’occupe plus ma place à 100%, je suis aussi en face, en train de me surveiller.

Perdu ce fabuleux organisme vivant qui respirait et s’exprimait en pleine puissance. Etait centré, planté dans son territoire: sa place.

Il s’agira donc de le retrouver.
Remettre le corps et le souffle à l’endroit.

Remettre à neuf notre outil, notre instrument – avant d’apprendre la musique.

Où l’on voit l’imbrication totale qui existe entre le psychisme et la technique.

Il s’agira donc de remettre à l’endroit le corps, la respiration, la voix, puis l’espace: la relation avec l’autre, nos interlocuteurs.

Reprendre sa place afin de restaurer une parole authentique dans sa pleine puissance.

Reconstruire ou renforcer les « fondations », le socle.

On ne construit pas un château en commençant par les étages.

Ni en changeant la couleur des murs ou en embellissant la façade.
Nous voulons un changement réel, radical, en profondeur.

Une métamorphose.

Afin d’être enfin dans une puissance, un impact et une affirmation de soi totale.

Dire adieu au stress et aux freins et obstacles d’une manière définitive !

Une fois ces fondations reconstruites, les « étages » (les techniques oratoires) n’auront alors aucune difficulté à se poser.

Je veux un coaching

LE PROGRAMME COMPLET

LE CORPS

  • L’espace, le mouvement. Le regard.
  • La libre circulation de l’énergie, la puissance.
  • La posture, la gestuelle, position assise et debout.

LA RESPIRATION ET LA VOIX

LA PAROLE

L’EXPRESSION

  • « L’entrée en scène »
  • La gestuelle. L’aisance.. L’incarnation.
  • L’interaction. L’improvisation. La répartie.

LA GESTION DU TRAC ET DES EMOTIONS

(SE) CONNAITRE

  • Compréhension du fonctionnement du corps et de la voix projetée.
  • Compréhension des blocages personnels et de leurs sources