Je n’arrive pas à gérer mon stress lorsque je parle.

Une large majorité de personnes n’a pas le corps centré. Le centre a basculé vers le haut du corps.
La respiration est haute. Je respire le monde avec ma poitrine (inspiration). Je suis coupé de mes jambes et de mon bassin. Ce que je reçois du monde vient alors se loger dans mon thorax.
Je parle et respire avec la partie supérieure de mon corps: c’est la catastrophe !

Pourquoi ?
Eh bien parce que lorsque l’émotion grandit, elle va essayer de se trouver plus de place. Et, vous avez deviné… puisque mon corps est coupé en deux,
elle va monter…
monter.. monter…
dans la tête !

Le cerveau est alors littéralement noyé par l’émotion. Mes capacités cognitives sont atteintes. Ma raison aussi. J’aurais beau me démener, me raisonner, je n’y pourrais rien. Là-haut, dans ma tête, c’est une sérieuse marmelade ! Comment parler ? avoir les idées claires ? maitriser quoique ce soit ?

Je me noie. J’ai des trous. Je bafouille.
J’ai tout oublié.
Je coule.

surmonter le stress

Pas de panique.
Il faut se recentrer sur notre ventre. S’aligner sur son vrai centre.
Passer à une respiration ventrale.
Ouvrir l’espace du bas.

Déjà, l’émotion se diluera et ne me submergera plus – surtout vers le haut car j’ai besoin de toute ma tête pour parler ! Respirer ce qu’on reçoit du monde dans l’abdomen. Recueillir l’émotion dans son ventre. Cela changera tout.

Faites le test:
respirez par le haut: le souffle monte à la tête
respirez par le bas: le souffle descend !

Eh oui ! vous l’avez compris: la respiration ventrale chasse l’émotion vers bas et si vous arrivez bien à la maitriser, vous pourrez la faire descendre encore plus bas, le long des jambes pour l’évacuer totalement… vers le sol.
Exercez-vous chez vous: baillez ou poussez un grand soupir et à l’aide de vos mains, accompagnez l’expiration lentement vers le bas. Evacuez le stress vers le sol. Vous aurez une sensation de vider la peur de votre corps, comme on vide une baignoire.

Ne bloquez pas. Ne vous fermez pas devant la peur.
Ne vous mettez pas en panique lorsqu’elle arrive. N’essayez pas de lutter contre elle.
Panique + peur = deux fois plus de stress.
Respirez. Puis chassez-la.

Il n’y a qu’un seul moyen de surmonter la peur: c’est de l’accepter